Le palmarès du 18e FIFO

cinéma
palmarès 18e FIFO

Après une semaine de projections numériques, le jury et le public du 18e FIFO ont rendu leur verdict. 

La cérémonie de clôture de la 18e édition du Festival international du film océanien (FIFO) s'est tenue en direct sur internet vendredi soir, sous la houlette de Miriama Bonno, présidente de l'AFIFO, Mareva Leu, déléguée générale de l'AFIFO et en présence de Heremona Maamaatuaiahutapu, ministre de la Culture.

Le jury a rendu son verdict. Un palmarès "allégé" cette année mais non moins intéressant, à l'image de la sélection, dans laquelle la femme océanienne tente de regagner toute sa place. 

Le Grand Prix FIFO – France Télévisions récompense cette année un documentaire émouvant sur le combat d'une femme māorie. "LOIMATA, THE SWEETEST TEARS", réalisé par Anna Marbrook, nous parle d'Emma Siope ; une femme capable de construire et de diriger sur le Pacifique des pirogues traditionnelles, mais qui est très malade. Elle continue d'utiliser la force qui lui reste pour conjurer silence et passé traumatique qui les ont déchirés, elle et les siens... Les émotions se bousculent au contact de Loimata. 

Le Grand Prix FIFO – France Télévisions

Le jury a également décerné un prix spécial à "Freeman", de Laurence Billet. En 2000, Cathy Freeman, athlète australienne, remporte la finale du 400 mètres des Jeux Olympiques se déroulant à Sydney en Australie. Elle est la première athlète d’origine aborigène gagnant une compétition de ce niveau ! 20 ans après, ce documentaire explore la beauté de ce moment à part et rend hommage au pouvoir de la culture, de la femme, de l'humanité... Fabuleux !

Freeman

Le public virtuel (mais réél), a voté pour distinguer le superbe "Makatea, la terre convoitée", de Claire Perdrix. Elle dresse le portrait des gens de la terre à Makatea - cette terre précieuse, exploitée, questionnée, convoitée ... C’est la chronique d’une île au destin particulier et le dilemme de ses habitants que ce film met en exergue. 

Makatea, la terre convoitée

Enfin, le prix du meilleur court-métrage océanien a récompensé, ex-aequo (votes du public) : "About last night" (fiction) et "Pa’ari" (court-doc). Deux catégories distinctes pour deux sujets forts : "About last night", réalisé Lucas Claeyssen (Nouvelle-Calédonie), déroule les vertiges d'une jeunesse en quête d'adrénaline, mais aussi, plus profondément, de sens.  Pa’ari, de Toarii Pouira (Polynésie), dresse le portrait d'Henri Burns, boxeur polynésien à l'histoire douloureuse qui a su faire de ses blessures des forces. 

prix du meilleur court-métrage océanien

 

Rendez-vous du 5 au 13 février 2022 pour la 19e édition du FIFO !