Les commerces non-essentiels dans le flou

commerce
Commerces dans le flou
©Pol.1
Le confinement représente une période difficile pour les entreprises non essentielles. Beaucoup d’entre elles acceptent ces restrictions mais certaines incompréhensions demeurent.

Les volets des salons d’esthétique et de coiffure sont restés baissés. Les professionnels accusent le coup mais  ils sont nombreux à ne pas comprendre comment la classification entre commerces essentiels et non-essentiels est réalisée, Jessica David gérante d’un salon de coiffure à Arue s'interroge :

Jessica David - gérante d'un salon de coiffure

Les salles de sport aussi restent fermées. Les gérants et employés de ce secteur prendront leur mal en patience pendant ces 14 jours, selon le président du syndicat des salles de sport, Eugène Guillaume :

Eugène Guillaume - Président du syndicat des salles de sport

Les salles de cinéma également resteront obscures durant les 14 prochains jours. Le directeur de Pacific Films, Bryan Hickson assure toutefois qu’il lui reste un peu de trésorerie et cela au travers du prêt garanti de l’état.

Bryan Hickson - directeur de la société Pacific Films

Retrouvez la liste des commerces essentiels ici.