Les détails sur l’attaque de requin de Koumac

attaques de requins nouméa
Les Samoa créent un sanctuaire pour les requins
©CC0 pxhere
A Koumac (Nouvelle-Calédonie), les amis du kitesurfeur australien décédé hier sont toujours très choqués. Ils devaient ce mercredi recevoir l’aide d’une psychologue de l’hôpital de Koumac.
Ils s’étaient immédiatement porté au secours de leur compatriote tombé à l’eau quand ils ont compris qu’il s’était passé quelque chose en ne le voyant pas remonter sur sa planche. Le grand  squale qui venait de le mordre par derrière avait sectionné l’artère fémorale. La réanimation pratiquée très vite à bord du catamaran puis après, dès l’arrivée des secours, n’aura donc servi à rien. Le sapeur pompier Kevin Leclere a porté secours au kitesurfeur attaqué. Il nous raconte le drame au micro de David Sigal de Nouvelle-Calédonie 1ère

Requin Koumac récit pompier

L’attaque a eu lieu au large de l’îlot Rat. Une zone près de la passe où il n’est pas rare de trouver des grands requins, requins tigre, requin taureau et même requin blanc. Après la grosse alerte en juin dernier sur la côte blanche où un kitesurfeur l’avait échappé d’un rien, la question est donc posée une nouvelle fois sur les risques que prennent  tous les nombreux pratiquants de kitesurf. Le spécialiste des requins Philippe Thirard répond à Olivier Jonneman de Nouvelle-Calédonie 1ère

Attaque Requin NC Koumac Thirard