Les résistants du 1er mai

emploi
Les résistants du 1er Mai
©polynesie.la1ère
Aujourd’hui c’est la fête du travail. Tous les magasins sont donc normalement fermés. Mais quelques-uns font de la résistance. Après un mois de confinement le besoin de réouvrir était trop fort.
 

Retravailler … enfin !


Dans cette enseigne de chaussures de Faa'a, on a décidé d’ouvrir ses portes malgré le jour férié. Après un plus d’un mois de confinement, il y a un besoin de faire revivre les emplois et rassurer les employés, estime la responsable du magasin.

Après le choc brutal de la crise, ouvrir et travailler permettent de respirer un peu -Tiare, responsable d'un magasin de chaussures

Les résistants du 1er Mai


Le carnet de rendez-vous est plein


Un peu plus loin à Pirae c'est un salon de coiffure qui ouvre ses portes ce matin. Cédric Ata en est le patron. En ce jour férié de 1er mai, il a décidé d’ouvrir son salon, la demande est trop importante. Son carnet de rendez-vous est plein de 8h à 17h. Hors de question donc de fermer surtout après un mois et demi d’arrêt de travail suite au confinement. Pour ce passionné des cheveux, il faut se retrousser les manches et repenser à la relance économique plutôt qu’aux vacances.

La baisse de l'activité économique pourrait faire perdre près de 125 milliards de CFP à la Polynésie cette année.