Les vœux de Dominique Sorain pour 2021

institution
Dominique Sorain
©Haut-commissariat de la République en Polynésie française

Dominique Sorain, Haut-commissaire de la République en Polynésie française, adresse ses vœux aux Polynésiens, à l'occasion de la nouvelle année 2021.

Chers concitoyens de Polynésie, Ia ora na

Le 31 décembre, comme le jour de Noël, sont traditionnellement des moments de rassemblements familiaux, amicaux et religieux. C’est le cas cette année, mais de façon différente.

La crise sanitaire est en effet passée par là et 2020 aura été une année marquée par l’incertitude du lendemain et les inquiétudes face à la maladie.

De nombreuses familles ont été touchées et pour certaines endeuillées. En cette soirée j’ai une pensée particulière pour celles-ci et leur adresse un message de réconfort dans cette épreuve.

L’année 2020 ne nous a pas épargnés. Elle aura été pour nous tous une année difficile. Une année d’efforts et de contraintes.

En effet, nous avons été amenés à prendre tout au long de l’année des mesures contraignantes mais nécessaires, car il fallait contenir la propagation du virus. Ces mesures ont été prises main dans la main avec le Pays et les tavanas. A la fois pour nous protéger contre cet ennemi invisible, qui touche notre fenua comme le reste du monde, mais aussi pour maintenir une vie économique et sociale. Ces décisions étaient importantes pour préserver à la fois l’avenir de notre jeunesse et les capacités de nos entreprises.

Je remercie tous ceux qui participent chaque jour au combat contre le virus : les personnels soignants, les forces de l’ordre, les guides sanitaires, mais aussi tous ceux qui agissent au quotidien tout comme chacun d’entre vous qui respectez les gestes barrières et qui protégez ainsi la collectivité et les plus fragiles d’entre nous.

Je mesure pleinement les efforts que nous vous demandons encore aujourd’hui en cette période de fêtes.

Cependant, l’horizon paraît s’éclaircir. Après les vacances scolaires, si la situation continue à s’améliorer, nous pourrons envisager de retrouver petit-à-petit une vie plus normale. C’est mon vœu le plus cher pour ce début d’année.

Dans cette épreuve, vous pouvez compter sur la solidarité nationale. Tout au long de l’année un soutien particulier a été apporté à la Polynésie française. Cela a été notamment le cas avec le dispositif de continuité territoriale, les renforts d’infirmières et d’infirmiers venus de l’Hexagone, l’envoi de matériel médical sans oublier les aides aux entreprises.

L’année 2021 sera, je le souhaite, « l’année du rebond ».

Avant tout, elle commencera par l’arrivée des premiers vaccins sur le fenua, ce qui permettra d’abord de protéger les plus exposés et les plus fragiles. Mais il faut être réaliste : nous devrons bien sûr continuer nos efforts tant que l’épidémie ne sera pas endiguée au niveau mondial.

En 2021, l’État poursuivra son engagement pour soutenir l’économie et le modèle social polynésiens aux côtés du Pays et des communes. Il poursuivra également ses efforts pour assurer votre sécurité, qu’il s’agisse de lutte contre le trafic d’ICE, de sécurité routière ou de protection des populations.

Chers concitoyens, l’année 2021 se fera avec vous : hommes et femmes qui avez du caractère et du courage. Ce n’est que tous ensemble que nous protégerons le fenua et assurerons son avenir.

Je veux vous dire ce soir ma confiance et ma détermination pour qu’en 2021 le quotidien redevienne meilleur.

Pour y parvenir, le vœu que je formule avec optimisme est un vœu de solidarité, de bonne santé et je l’espère de liberté retrouvée.

Ia vai amui noa tatou no te faahotu i to tatou fenua

Ia orana i te matahiti api

Dominique SORAIN,

Haut-commissaire de la République en Polynésie française