Les variants de la Covid-19 : plus contagieux et virulents ?

coronavirus
coronavirus

Ils viennent du Royaume Uni, d’Afrique du Sud et du Japon, ce sont les nouveaux variants de la Covid-19. A l’heure où la vaccination a été lancée dans monde, ils font peur car ils sont différents du virus initial. Sont-ils plus contagieux, plus virulents ? Eléments de réponse... 

La première information à intégrer c’est qu’il est normal qu’un virus mute. En fait, plus il se répand, plus il a de chances d’évoluer, a rappelé l’Organisation mondiale de la santé. L’OMS note également "que la transmissibilité de certains variants du virus semble augmenter".  Par exemple, celui détecté, en septembre dernier, au Royaume-Uni, serait selon plusieurs études jusqu’à 70% plus contagieux que le virus d’origine. Mais rien ne prouve encore qu’il soit plus grave. Ce variant britannique dont l’origine n’est pas déterminée, a été repéré en Europe de l’ouest évidemment, mais aussi en Chine, en Australie, aux Etats-Unis ou encore au Mexique. 

Le variant qui sévit en Afrique du sud est tout aussi contagieux que celui d’Outre-Manche. Il n’est pas plus virulent mais plus difficile à combattre car ce variant présent dans une quinzaine de pays dont la France se joue des anticorps et peut leur échapper. Du coup, le risque d’attraper une nouvelle fois la Covid est plus grand. 

D’autres variants vont apparaître

 

Dans ce cadre, quid de l’efficacité de la vaccination ? Les scientifiques craignent effectivement que ce variant permette également de contourner l’efficacité du vaccin. Mais Pfizer a déjà fait savoir que son vaccin était efficace contre les mutations. D’autres laboratoires ont indiqué qu’ils étaient capables de s’adapter. Pour limiter la propagation du variant apparu à la mi-décembre, le gouvernement sud-africain a décidé de fermer ses frontières.

Dernier variant connu actuellement, celui du Japon. Il a été détecté, au début du mois, sur 4 personnes qui revenaient du Brésil. Il y a pour l’heure peu d’informations sur sa contagiosité et sa virulence. Selon les premières données, il semble porter la même mutation que le variant sud-africain. Egalement concerné, le Brésil mène aussi des recherches. 

Il ne faut pas se leurrer, d’autres variants vont apparaître. Selon l’OMS malgré le début de la vaccination, l’immunité collective contre la Covid-19 ne sera pas atteinte en 2021. Pour limiter le nombre de variants, il faut stopper la circulation du virus en se faisant vacciner et en respectant les gestes barrières. Par ailleurs, 10 experts de l’OMS vont arriver, jeudi 14 janvier, à Wuhan, en Chine. Ils vont mener une enquête sur l’origine du coronavirus.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live