Maintenance des Falcon par Sabena Technics : Moetai Brotherson interpelle la ministre des Armées

politique
moetai Brotherson
Capture d'écran de l'échange de questions entre le député Moetai Brotherson et le ministre de la santé, Olivier Véran. ©Assemblée Nationale

Sabena Technics a perdu le marché de l'entretien des Falcons militaires de Tahiti au profit d’une société suisse. Le député polynésien s'étonne que la souveraineté nationale ne prime pas et s'inquiète pour le maintien de l’emploi

Moetai Brotherson a interpellé la ministre de la Défense, Florence Parly, lors de la séance de Questions au gouvernement, ce mardi à Paris. Le député polynésien s’étonne que l’État ait confié le contrat de maintenance des Falcons de la Marine nationale en Polynésie française, à Jet Aviations, une société suisse à capitaux étrangers, plutôt qu’à une société française déjà expérimentée.

Surtout, il s’inquiète pour les 67 Polynésiens qui risquent de perdre leur emploi. La ministre de la Défense lui a répondu, mais Moetai Brotherson n’a pas semblé convaincu. 

Explications