Le "manuia" interdit pendant le confinement général

coronavirus
Papeari : les ayants droit n'ont pas le droit de réveillonner avec de l'alcool
©samui-passion.com
C'est dans un arrêté publié lundi 23 mars dans le Journal Officiel que la nouvelle est tombée. Le vice-président de la Polynésie a décidé d'interdire la vente d'alcool à emporter et l'alimentation alcoolisée, jusqu'au 5 avril 2020. Une mesure prise pour cesser les rassemblements. 
  
A l'image des mesures appliquées en Nouvelle-Calédonie, la vente d'alcool est désormais interdite au fenua. Mais contrairement au Caillou, cette décision n'a pas pour but de soulager les forces de l'ordre qui devront gérer des troubles liés à l'ordre publics et à une consommation excessive d'alcool. Elle permet de faire respecter le confinement général. 
 

"La vente d'alcool à emporter de boissons alcooliques et d'alimentation est interdite sur l'ensemble du territoire de la Polynésie française jusqu'au 5 avril 2020",

peut-on lire dans un arrêté publié dans le Journal Officiel, ce lundi 23 mars 2020. 
 

Confinement non respecté 


Une mesure drastique qui intervient après un constat : la population ne respecte pas le confinement.

En effet, après l'annonce du confinement général, quelques-uns en ont profité pour faire la fête en famille durant le week-end, alors que la période de confinement était effective le vendredi 20 mars à 00h00. 

Pourtant, le confinement interdit les rassemblements. Cela signifie que tous les rassemblements, publics et privés, sont interdits : les regroupements extérieurs, les réunions familiales et amicales sont interdites. 
 

Plus de vente d'alcool jusqu'au 5 avril 2020


Le vice-président de la Polynésie, Teva Rohfritsch, a donc décidé de suspendre la vente d'alcool pendant la durée de confinement, soit jusqu'au 5 avril 2020.

Sont également concernés les produits alimentaires alcoolisés. Contrairement à ce que l'on pourrait comprendre dans l'arrêté, cela ne concerne pas les plats à emporter mais bien les produits alimentaires alcoolisés tels que les cerises à l'eau de vie. A partir de mardi 24 mars, plus aucun commerce ne sera autorisé à commercialiser des boissons alcooliques. Cette mesure s'applique également aux cavistes du fenua. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live