Nuku Hiva : les hine dansent comme des oiseaux

danse nuku hiva
danse
©Pol.1
L'unique école de danse de Nuku Hiva - « Kanahau Ori » - œuvre à préserver et promouvoir l'art de la danse locale. Elle fête sa première année d’existence.

Voilà un an que Hina Courtot, Annabella Ellis et Priscille Huukena-Fournier, des danseuses passionnées, ont décidé de créer l’unique école de danse de Nuku Hiva : « Kanahau Ori ». Elles proposent aux petites filles, à leurs mamans et même à leurs grands-mères des cours de danses locales. Leur objectif : enseigner et transmettre les techniques du haka manu : la danse de l’oiseau.

Depuis octobre 2020, les danseuses débutantes et confirmées peuvent de nouveau s’adonner à leur activité sportive et culturelle favorite, dès 5 ans. Les cours ont lieu du lundi au vendredi à partir de 16h30 sous le préau de l’ancienne école Patoa à Taiohae.

Les jeunes femmes partagent au quotidien leurs connaissances sans aucune prétention. Pour Hina Courtot, la présidente de l’école, les qualités d’une bonne danseuse sont à la portée de toutes.

 

Désormais, l’école compte trois nouvelles professeures de danse : Maryse Bonno, Laïza Taea et Maria Cancian. Une cinquantaine de danseuses bénéficient d’une initiation sérieuse ou d’un perfectionnement au Ori Tahiti ou au Hula, la danse hawaienne. Mais c’est bel et bien la danse de l’oiseau - le « Haka Manu » - qui constitue la spécificité de l’école Kanahau Ori. 

Pour bon nombre de femmes de Nuku Hiva l’école de danse est devenue incontournable ; les différents cours proposés constituent un moment enthousiasmant de leur quotidien.

Même si ces derniers mois la crise sanitaire a considérablement perturbé les entrainements, les cours ont, depuis deux semaines, repris leur rythme normal. Ainsi, les membres du bureau de l’école Kanahau Ori se tournent vers l’avenir et s’affairent désormais à mettre en place un programme événementiel pour les mois à venir. 

Pour l’heure c’est octobre rose que célèbrent les danseuses marquisiennes en s’habillant principalement en rose lors des répétitions du mois en cours.