Sécheresse : l'inquiétude monte aux Marquises

sécheresse nuku hiva
sécheresse Nuku Hiva / Marquises
©Polynésie la 1ère

La pluviométrie affiche des résultats extrêmement bas, l'eau commence à manquer et les restrictions viennent de temps à autre perturber la consommation. A Nuku Hiva, le monde agricole vit difficilement le moment. La municipalité cherchent des solutions pour la tranquillité des habitants.

Le ciel est désespérément clair... A Nuku Hiva, aux Marquises, la pluviométrie affiche des résultats extrêment bas. L'eau commence à manquer. Les agriculteurs de la terre déserte voient chaque jour leur panier se réduire, la production maraîchère souffre. "Cette année, c'est vraiment une catastrophe. On n'arrive plus à servir la population et la cantine pour l'école", confie Marcelline Santos, maraîchère. 

 

"Ca fait des années que c'est comme ça mais cette année c'est particulièrement difficile"

Taheta, habitant de Nuku Hiva

 

L'absence d'eau est une réalité dont la répétition est une habitude pour les habitants. Il n'est d'ailleurs pas rare que lors de nouvelles constructions, des systèmes de recours soient pensés pour suppléer les carences du réseau domestique. Mais, cette année, les solutions de repli donnent des réponses limitées. "C'est assez difficile, on essaye d'économiser l'eau, on arrose que tous les deux ou trois jours. Et, on a eu beaucoup de perte de plantes. Ca fait des années que c'est comme ça mais cette année c'est particulièrement difficile", constate Taheta, habitant de Nuku Hiva

Des projets de nouveaux forages à l'étude

 

Les citoyens de l'île ont des fortunes diverses pour l'eau. Au village, la situation est tendue mais un peu moins compliquée au front de mer. "Cest vrai que le fait d'être dans le bas du village, nous avons toujours de l'eau. Il y a juste le soir où il y a une baisse de pression mais la journée on a de l'eau. Nous lavons moins le linge et essayons d'expliquer aux gens des bateaux d'utiliser l'eau que pour boire ", souligne Annabella Ellis, responsable du Yacht Service. 

Les pouvoirs publics cherchent la parade et des projets de nouveaux forages sont à l'étude. "On a quand même fait des recherches des nouvelles sources, on a même déposé de demande de financement justement pour capter ces nouvelles sources en eau et avoir la quantité de distribution d'eau dans la commune de Nuku Hiva", précise Benoit Kautai, maire de l'île. 

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live