Ua Pou : tentative d'agression sur la nouvelle taote fraîchement installée

violence ua pou
Ua Pou : tentative d'agression sur la nouvelle taote fraîchement installée
La maison de la médecin où un instrus a tenté de l'agresser. ©Polynésie la 1ere

Un individu s’est introduit mercredi 5 mai dans la soirée dans le logement de la nouvelle taote et a essayé de l’agresser. Une plainte a été déposée à la gendarmerie. L’enquête est en cours. L’équipe médicale de Ua Pou se dit choquée.

Arrivée à Ua Pou il y a à peine 15 jours, Anne-Lise Masson, la nouvelle médécin du dispensaire de Hakahau, a été victime hier soir d'une tentative d'agression chez elle.

Alors qu'elle venait de se coucher vers 20h30, "très fatiguée par sa semaine d'astreinte...vers 21h un jeune homme est entré dans ma chambre, il est passé par la baie vitrée de la maison que j'avais oubliée de fermer", a-t-elle déclaré à notre correspondant.

"Il a commencé à me toucher à travers la moustiquaire, je me suis réveillée et j'ai crié", a-t-elle ajouté. C'est à ce moment, que l'agresseur s'est enfui. "J'étais paniquée, et j'ai appelé les gendarmes", a ajouté la médecin. A présent, elle ressent un "sentiment d'insécurité" même si elle avoue avoir reçu un accueil "très favorable de la population".

Ua Pou : tentative d'agression sur la nouvelle taote fraîchement installée
©Polynésie la 1ere

La nouvelle taote espère que cela ne se reproduira pas et que cela ne l'empêchera pas d'aller travailler au dispensaire. Anne-Lise Masson est arrivée à Ua Pou seule, son mari médecin lui aussi étant encore en fonction en métropole. Il doit la rejoindre très prochainement pour exercer avec elle au centre médical de Hakahau.

Selon Anais Pellier, première médecin actuellement en poste, ce n'est pas la première fois que ce genre d'incident se produit. Il y en a déjà eu par le passé où des médecins et des infirmières ont reçu des visites le soir.

Ecoutez Anne-Lise Masson interviewée par Lionel Tehaamoana :