Le succulent pain coco des jeunes de Maupiti se vend comme des petits pains

traditions maupiti
Pain coco made in Maupiti
©Polynésie la 1ère
Il est un pain très spécial, qui a su conquérir les palais gourmands des habitants de Tahiti. Le pain coco made in Maupiti fait son retour. Les jeunes de l'association Maurua i te rara manu en fabriquent et en vendent pour financer leur voyage culturel aux Etats-Unis.

Beaucoup de lait de coco frais, c’est le secret de fabrication des jeunes de Maupiti. Il leur faut 3 500 fruits par semaine pour assurer leur production de pains hebdomadaire. Des noix de coco provenant exclusivement de Tahaa et Maupiti, plus grasses et plus goûteuses, qui donnera à leur pain coco toute sa saveur. 

Pain coco made in Maupiti
©Polynésie la 1ère

 

"On est venu comme ça pour tâter le terrain si ça va marcher le pain. Quand on est venu en mai, c’est devenu un succès le pain de Maupiti. Nous, on est contents de ce que nos parents nous ont laissé, parce que je ne sais pas si ça été populaire comme ça le pain de Maupiti, mais avec nous c’est carrément devenu un succès !", s'exclame Tehei AH-YUN, présidente de l'association " Mauroa I Terara Manu".

Touche artisanale

 

Pourtant la recette paraît simple : après le pétrissage, s’ensuivent les étapes de fabrication basiques. Mais la touche artisanale fait toute la différence : "Là on est en train de faire reposer le pain. On laisse reposer 1 heure voir 2 heures. Après tout à l’heure on met en plat, on étale, avec du lait de coco et direction le four", précise Emeraude AH-YUN, bénévole de l'association.

Pain coco made in Maupiti
©Polynésie la 1ère

 

Un four leur est grâcieusement mis à disposition par une boulangerie de la commune. Sa gérante, Nina AH FOU, estime qu'"ils sont courageux, ils sont forts et ils ont envie de travailler pour les jeunes de Maurua à Maupiti. Alors, c’est pour ça que nous deux, on prête notre four".

Pain coco made in Maupiti
©Polynésie la 1ère

 

La persévérance des membres de l’association a été remarquée par la commune de Arue. Grâce à elle, ils peuvent disposer des locaux de la maison paroissiale. "Le fait de voir une association très jeune, qui souhaite promouvoir leur culture, parce que Maupiti on n’entend pas aussi trop parler d’eux, et le fait de les voir toujours unis, ils aiment ce qu’ils font. C'est une spécialité de Maupiti", admet Turia Arapa, adjointe au maire de Arue.

Pain coco made in Maupiti
©Polynésie la 1ère

 

Aujourd’hui, l’association a vendu deux cents pains coco en une matinée ! Les ventes sont plus rentables à Tahiti. Il reste un peu plus de 2 millions cfp sur 10 à récolter pour rapprocher ces jeunes de leur rêve américain.

Par ailleurs, ils ont bénéficié de 550 000 cfp de subventions par l'Etat et la communauté des communes des Raromatai. Ils espèrent un coup de pouce supplémentaire de la part de la commune de Maupiti. 

Regardez le reportage de Mereini Gamblin :

©polynesie