15 m3 de déchets récoltés à Moorea

écologie moorea
Projet Faaora
Dans le cadre du projet "Fa'aora", l'association Oceania a organisé dimanche 26 juillet dans la matinée, un ramassage de déchets entre terre et mer sur l'île soeur. L'objectif est de limiter les risques de pollution pour toute la biodiversité marine.
Une cinquantaine de personnes ont répondu à l'appel de l'association Oceania de Moorea, dimanche matin.

Au programme de la journée, collecter tous les déchets qui se trouvent en bord de route, dans les rivières et dans l'océan.

Une opération intitulée "Projet Fa'aora", dont l'objectif principal est de limiter les risques de pollution pour toute la biodiversité marine.

D'autres associations sont également venues prêter main forte.
 

"L'idée est de quantifier et de trouver des solutions"


Pour les organisateurs, "l'idée est de quantifier et de trouver des solutions", déclare Charlotte Esposito, directrice et fondatrice de l'association Oceania.

Après près de trois heures de ramassage, les équipes ont récupéré 15 m3 de déchets en tous genres (plastiques, masques, pots de peinture, nylon...). "La majorité de ces déchets sont vieux, c'est assez rassurant. Cela veut dire qu'il y a quand même une prise de conscience", indique Charlotte Esposito.

Le reportage de Stephane Ratinaud et Patita Savea.
 
©polynesie

L'association Oceania de Moorea œuvre pour la protection et la conservation des cétacés en Polynésie française. Pour elle, il est important d'agir, puisque le risque d'empêtrement constitue une réelle menace pour les cétacés et toute la biodiversité marine. 

Selon la commission internationale baleinière, 300 000 décès sont enregistrés par an, à cause des déchets.

Les déchets récoltés repartiront sur Tahiti, où ils seront revalorisés.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live