Comment les pensions de famille s'adaptent-elles au confinement ?

tourisme moorea
crise tourisme Polynésie
Vraiment seuls au monde ! ©Polynésie la 1ere
En mai, le secteur se portait bien avec l'ouverture des liaisons aériennes. Mais le confinement a mis un frein à l'élan des visiteurs. Du coup, les pensions de familles peinent à remplir leurs structures mais tous les gérants ne sont pas défaitistes.

Comment se porte l’activité des pensions de familles à la veille de la journée internationale du tourisme ? Selon l’ISPF, l'institut de la statistique, en décembre 2018, on comptait 844 pensions de famille totalisant 17 847 places.

Ce secteur se portait mieux depuis mai avec l’ouverture des liaisons aériennes permettant ainsi aux touristes français et américains de séjourner au fenua sauf que le confinement a mis un frein à l’élan des visiteurs. Résultat : les pensions de familles peinent à remplir leurs structures mais tous les gérants ne sont pas défaitistes.

À Moorea à la pension de famille Tehuarupe sitiée à Haapiti, la patronne Elda Whittaker ne perd pas espoir.

Interview

 

Construite il y a 14 ans, la pension Tehuarupe compte 4 bungalows. Le retour de la compagnie French Bee mais également la présence de l’armée au fenua ont permis des années fastes à la pension, explique la gérante.