polynésie
info locale

Moorea : la menace de grève pèse toujours sur l'Intercontinental

social moorea
Intercontinental Moorea & resort
Intercontinental Moorea & resort ©Intercontinental Moorea & resort
Les discussions entre la direction de l'hôtel Intercontinental et le synidcat O Oe to oe Rima n'ont pas abouti. Si aucun accord n'est trouvé, la grève sera effective mercredi à minuit, à quelques heures de l'arrivée des 30 Miss candidates à Miss France 2020.
Lundi 18 novembre, les discussions entre le syndicat O oe to oe rima et la direction de l’hôtel intercontinental n’ont pas abouti. La direction met en cause la légalité de ce préavis de grève. "Ce préavis là, on a relancé la réintégration des quatres salariés (...) Il a fallu qu'on suspende le point 1 pour avancer sur les autres points (...) J'ai envoyé un mail à mon avocat demandant de justifier leur acte de jugement", explique Tunia Terevaura, secrétaire adjoint de O oe to oe rima. 

Une nouvelle rencontre est prévue ce mardi à 14h à Moorea. Si aucun accord n’est trouvé, la grève sera effective mercredi à minuit. Le jeudi 21 novembre est le jour de l’arrivée des candidates à Miss France 2020, à l’Intercontinental Moorea, pour leur préparation au concours. Du côté de la direction, on précise que les licenciements des quatre employés s’inscrivent dans le cadre d’une procédure liée au droit du travail et qui repose sur des faits de harcèlement sexuel.

Dans ce préavis de grève, le syndicat insiste sur 3 points :

– La réintégration des quatre salariés avec paiement des salaires pour les 45 jours de grève, et une demande de réparation pour préjudice moral ;
– Une restructuration de l’organisation, de l’encadrement  de l’hôtel ;
– Un avancement et un reclassement des salaires.
Publicité