PGEM : Moorea veut mieux gérer son espace maritime

environnement moorea
PGEM Moorea
©Polynésie la 1ère

A Moorea, le nouveau plan de gestion des espaces maritimes est en cours de préparation. La municipalité a rencontré les professionnels et associations concernés cette semaine. Les avis vont du tout au tout.

C’est un projet de longue haleine. En 2019 déjà, la mairie de Moorea avait fait un appel aux propositions auprès de ses habitants. Le nouveau plan de gestion des espaces maritimes est en cours de préparation. Il va permettre d’imposer de nouvelles règles dans le lagon de l’île soeur. Des règles qui concerneront notamment l’aménagement des structures maritimes, la réglementation des zones de mouillage pour les voiliers, et aussi les pratiques de pêche. Dans ce domaine, la municipalité a rencontré les professionnels et associations concernées cette semaine.

Tous les avis ont été sollicités. Richard vend ses poissons en bord de route à Teavaro. "On ne pêche que le soir au puhi puhi maintenant on a des difficultés, il y a moins de poissons. On aimerait pêcher au filet", confie ce pêcheur qui ne s'estime pas libre de pratiquer son activité. Mais la majorité des pêcheurs a choisi la voie de la raison. A Maharepa, les pêcheurs se sont formés en comité et souhaitent mettre en place une zone d’interdiction de pêche la nuit. Une première. "Quand les gens de dehors viennent pêcher là, la nuit, c'est le massacre !" s'exaspère Teamo Temarii, president du comité de pêche de Maharepa. 

L’association PGEM de Moorea sensibilise à la nécessité d’une réglementation de la pêche dans le lagon. Le nouveau PGEM sera applicable et irrévocable pour les dix prochaines années sauf pour les pêcheurs. "S'ils trouvent qu'ils peuvent améliorer, il est tout à fait possible de retransformer. Ils ont leur mot à dire", affire Lee Rurua, présidente de l’association PGEM. Alors que le plan général d’aménagement actuel est difficile à faire respecter, ce nouveau plan d’aménagement se veut plus démocratique.