publicité

Moustique-tigre : de nouvelles études

Des scientifiques ont constaté qu’il résiste mieux aux répulsifs industriels. Des chercheurs dans le monde entier travaillent sur Aedes aegypti.

© ROGER ERITJA / BIOSPHOTO / AFP
© ROGER ERITJA / BIOSPHOTO / AFP
  • Polynésie la 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Le moustique-tigre, vecteur de la dengue, du chikungunya ou du virus Zika, fait la Une des journaux dans l’Hexagone, cet été.
Avec le réchauffement climatique, le moustique-tigre se déplace dans des zones habituellement plus tempérées.

D’autant que des scientifiques ont constaté qu’il résiste mieux aux répulsifs industriels.

Des chercheurs dans le monde entier travaillent sur Aedes aegypti. Et en ce mois de juillet, deux études proposent des solutions différentes pour lutter contre la propagation du moustique-tigre. Serge Massau s’est plongé dans la littérature scientifique.

Moustique-tigre : de nouvelles études


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play