publicité

Nouvelle-Calédonie : l'impact du temps maussade sur l'économie

En Nouvelle-Calédonie, les conséquences du mauvais temps commencent à se faire sentir chez les professionnels de l'alimentation. Au marché de Nouméa notamment, les étals de poissons sont de plus en plus vides.

 

© NC la 1ère
© NC la 1ère
  • Polynésie la 1ère, Laura Shintu, Michel Bouilliez
  • Publié le , mis à jour le
Si sur les étals, il y a de la glace, le poisson lui est le grand absent. Pas facile pour les habitants de trouver de quoi se faire à manger. "Tout ça c'est dû au mauvais temps depuis deux mois, deux mois et demie (...) On n'a pas de rentrées, cela se ressent sur les prix mais les clients sont compréhensifs", explique Christophe Pierron, président du syndicat des pêcheurs côtiers de la Province sud.

Les pluies diluviennes et le cyclone Oma, qui s'est abattu dans le Pacifique en passant par la Nouvelle-Calédonie en février dernier, ont rendu difficile les pêches. Côté légumes et fruits, la pénurie est moins visible, les étals sont plus fournies mais quelques produits se font rares comme les salades ou les bananes.
 
Reportage

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play