Passer les perles aux rayons X

économie
Les perles des Tuamotu et des Gambier aux enchères jusqu'a dimanche
©FTV
Le service de recherches de l'université de Polynésie et la Direction des ressources marines ont signé un accord de co propriété afin d'exploiter un logiciel destiné à mesurer l'épaisseur de la nacre des perles produites en Polynésie en vue de garantir leur qualité.
Le vice-président de la Polynésie française, ministre en charge de l’économie bleue, Teva Rohfritsch, et le président de l’Université de Polynésie française, Patrick Capolsini, ont signé un accord de copropriété destiné à valoriser le brevet du logiciel MAIAO.

Le logiciel de « Mesure Automatique de l’épaIsseur de la nAcre par rayOns X » est le fruit d’une collaboration de plusieurs années entre la direction des ressources marines (DRM) et le service de recherche de l’Université de Polynésie française. 

MAIAO, déjà opérationnel auprès de la cellule de contrôle de qualité de la perle de la DRM, permet une mesure automatique de la couche de nacre à partir de photos prises aux rayons X, plus précise et plus objective que l’évaluation humaine manuelle réalisée auparavant.

Cette avancée technologique, symbole d’une synergie entre le Pays et l’UPF répond aux objectifs de la réforme de la filière perlicole engagée en 2017, notamment la mise en place d’un label de qualité pour la perle de culture de Tahiti et la valorisation du savoir-faire de nos îles.



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live