polynésie
info locale

Le pays emprunte 3.3 milliards à l'Agence Française de Développement

finances
Teva Rohfritsh et Bertrand Willocquet
Teva Rohfritsh et Bertrand Willocquet ©Présidence de la PF
Le vice-président de la Polynésie française, ministre des finances, Teva Rohfritsch, a signé avec Bertrand Willocquet, directeur du département « 3 océans » de l’AFD, trois conventions de crédit au titre du financement des investissements du Pays pour l’exercice 2019.
Ces trois emprunts d’un montant total de 3,341 milliards cfp, soit 28 millions d’euros, sont contractés à des taux d’intérêt allant de 0% à 1,31%, en fonction du type d’opération financée.

Les projets d’investissements dans les secteurs de la transition énergétique, de la biodiversité, de l’adaptation au changement climatique et aux catastrophes naturelles peuvent bénéficier de financement à taux zéro.

Les projets bénéficiant aux secteurs de la santé, et de l’éducation sont, quant à eux, financés au taux de 0,48%.

La détente sur les taux d’intérêt favorise la commande publique de la Polynésie française. Cette diminution est à la fois due à la politique des banques centrales qui maintiennent leurs taux directeurs à des niveaux historiquement bas pour favoriser les investissements mais également à la confiance des organismes prêteurs qui ont fait des propositions très intéressantes au Pays allant même au-delà de ses besoins.

Au titre de l’année 2019, la Polynésie française va donc contracter des emprunts à hauteur de 7,841 milliards cfp.
 
Publicité