Pourquoi les chasseurs de Pokemons se réunissent à To'ata ?

société
Un chasseur de Pokemons place Toata
Un chasseur de Pokemons place Toata ©Polynésie 1ère
Chaque soir, ils sont une plus d'une centaine, les petits comme les grands, à venir chasser les pokémons sur la place To'ata. Le week-end, ils sont deux fois plus... Mais pourquoi les gens sont-ils si nombreux à venir ici ? Polynésie 1ère est allé sur place pour en savoir plus.

La place est l'endroit qui réunit le plus de « pokestops » et d'arènes. En effet la scène de Toata, au rond point du 2 juillet 1966, détient au moins huit pokéstops et deux arènes de disponible.

Les pokestops permettent d'obtenir divers objets, tels que les « pokéballs », les potions, les super potions pour ranimer les pokémons blessés au combat ou encore  des modules de leurre pour attirer les pokémons à vous durant une demie heure. Si certains préfèrent attraper des pokémons et les faire évoluer, d’autres apprécient encore plus de combattre dans une arène. L'objectif étant de combattre les pokémons adverses et de s'emparer de l'arène en question. Certains joueurs peuvent passer plus de cinq heures à jouer sans interruption. Au final, les plus assidus et les plus adroits  peuvent attraper entre 50 et 100 pokémons par soir, ce qui leur permet de vite monter en grade. Sur les 40 niveaux que compte ce jeu, certains ont déjà atteints le niveau 25.

Il y a les joueurs solitaires,  les joueurs en groupe, d'autres sont en couple et il y a ceux qui jouent en famille. Certains viennent de très loin parfois, de la presqu'île et même des îles pour jouer à ce jeu.
Chasseur de Pokemon place To'ata ©Polynésie 1ère

De plus, les pokestops étant rapprochés des uns et des autres, les joueurs munis de vélos, de patins ou de skate boards ont vite fait le plein d'objets. Dun pokestops à l'autre il faut attendre 5 minutes avant de se réapprovisionner à nouveau.

Si la note de téléphone en prend un sacré coup à la fin du mois à cause de l'utilisation abusive de la 3G..le jeu aura en revanche, permit aux familles qui se sont un peu perdues de vue, de se retrouver et de faire des sorties ensemble comme au bon vieux temps.
La chasse de Pokemons en famille ©Polynésie 1ère