Prolongement des mesures sanitaires : les artistes en manque de scène

coronavirus
concert te aho paruru
©SANDRO LY/POLYNESIE LA 1ère
Si les commerces et les restaurateurs ont pu rouvrir leurs portes, ce n'est pas le cas pour tous les autres professionnels. Les artistes en premier lieu qui depuis le mois d'août n'ont pu renouer avec la scène. L'annonce du prolongement des restrictions est dure à encaisser mais il faut s’adapter

Si pour la plupart des entreprises ou commerces, les activités ont repris depuis le déconfinement du 20 septembre, ce n’est pas le cas pour d’autres. Salles de jeux, événementiel ou artistes chanteurs ont dû endurer six semaines de fermeture forcée. Une situation qui va durer au moins jusqu'au 3 octobre, date du prochain point sur les mesures mises en place. 

En effet, jeudi, le Haut-commissaire et le président du Pays ont annoncé le prolongement des restrictions : soit un déconfinement la semaine, un confinement le week-end et un couvre-feu en vigueur mais une heure plus tard de 21h à 4h. La nouvelle est dure à encaisser mais il faut s’adapter. Car aujourd'hui, c'est bien le virus qui dicte leur vie.

"A chaque fois qu'on chante, qu'on est sur scène, on essaye de partager l'émotion, que le public puisse le ressentir, c'est vraiment ce qui me manque le plus (...) C'est vraiment le fait de communiquer avec le public qui me manque le plus ! ", confie Teha Kaimuko, chanteur du groupe Verua. 

 

Interview