Réglementation des meublés de tourisme : mettre tout le monde sur un pied d'égalité

tourisme
logements

La loi de Pays a été adoptée mardi à l'assemblée. 

C'est un secteur de l'économie touristique devenu très important. La location immobilière de courte durée de type Air-Bnb regroupe entre 600 et 1000 logements en « meublé de tourisme » à Tahiti et Moorea. Cette activité n'était encore que très peu encadrée ces derniers temps. Une loi de Pays a été adoptée mardi dernier à l'assemblée et complète le texte de 2008.

Emily Biotteau Colas, directrice de l'agence Tahiti tourisme est satisfaite. « Il est temps pour tout le monde de rentrer dans le cadre. C'est ceci dit un cadre assez souple par rapport aux autres destinations, explique-t-elle, avant d'ajouter aux personnes qui ne souhaitent pas que le secteur soit encadré : « On se doit de redonner à la collectivité. L'impôt forfaitaire imposé est dérisoire. Il est tout à fait possible de faire de l'argent malgré le fait de payer des impôts ». 

Pour Nicole Bouteau, cet encadrement est en premier lieu un moyen de mettre les professionnels du secteur sur un pied d'égalité : « Il y a eu un développement exceptionnel du meublé de tourisme avec du très beau, du très qualitatif, et puis après des activités non déclarées, une concurrence déloyale, qui est dénoncée tant par les hôteliers que par les pensions de famille ». 

Cette nouvelle réglementation permettra de mieux structurer ce secteur et de lui rendre sa vocation premiere : la complémentarité avec les pensions de familles et non la concurrence.