Reprise partielle de la vente d'alcool : les cavistes submergés

coronavirus
vin alcool
Image d'illustration
Alors que la reprise partielle de la vente d'alcool été officiellement annoncée ce vendredi 17 avril, les cavistes sont submergés de pré-commandes depuis trois jours déjà. Ils tentent s'organiser pour répondre au mieux à l'afflux d'appels.
La vente partielle d'alcool pourra reprendre à partir de lundi 20 avril. Mais déjà, les pré-commandes affluent auprès des cavistes qui ont (ré)ouvert leurs carnets dès mercredi 15 avril. "Dès l'annonce, on a eu énormement de contacts et d'appels, explique Jimmy Petit, gérant d'une enseigne. On a mis en place notre cellule de crise à nous : on renforce nos équipes car on n'arrive pas à répondre à tout le monde, que ce soit par téléphone, mail ou messenger."

Les ventes d'alcool ne concerneront que les vins, bières, cidres et champagne (inférieurs à 15°) et surtout devront s'effectuer par drive ou livraison, du lundi au jeudi. Les commerces doivent donc revoir leur organisation avant lundi 20 avril.

Ce caviste de la côte Est a réaménagé un hangar avec des emplacements de parkings spécifiques. Le personnel a été équipé de toutes les techniques de vente par drive, afin que les clients puissent ne pas se déplacer et être livrés directement dans le coffre de leurs voitures. Dans cette enseigne, les clients pourront soit payer par avance en ligne ou payer sur place par carte bancaire "avec TPE filmés, gel et masques pour nos équipes."

"Ca nous fait du bien économiquement de redonner du travail à nos employés, confie Jimmy Petit. Nos clients qui dégustaient du vin avec modération et ne comprenaient pas cette interdiction, sont aujourd'hui ravis de pouvoir déguster du vin à nouveau. Toute notre équipe travaille d'arrache pied, avec toutes les mesures barrière."

Le 24 mars, le Pays avait interdit la vente d'alcool afin d'éviter tout rassemblement festif, mais aussi les explosions de violences.