publicité

Rohotu : un habitant signale la présence de "vessies de mer" ou "galères portugaises" sur la plage

Ca ressemble à une méduse, mais ça n'en est pas. Et sa piqûre peut être mortelle. 

© Commune de Paea
© Commune de Paea
  • Polynésie la 1ère ; Commune de Paea, SM
  • Publié le
C'est un habitant de Rohotu qui a signalé leur présence sur la plage du parc, au PK 23.600. 
Appelée aussi physalie ou vessie de mer, la galère portugaise ressemble étrangement à une méduse en forme de ballon ovale translucide avec de longues tentacules violacées, et peut se révéler très dangereuse pour les baigneurs. Cette créature marine est dangereuse, même morte. 
Surtout ne la touchez pas, et signalez sa présence à la Brigade de Police.


Piqûre mortelle

Le ballon ovale de la galère portugaise est appelé pneumatophore, il lui permet de se déplacer grâce aux courants marins et au vent. Il est rempli de gaz qu'elle gonfle lorsqu'elle souhaite flotter à la surface des mers. Lorsqu'elle se sent menacée par un prédateur, la galère portugaise se dégonfle légèrement pour redescendre dans les profondeurs marines.
Elle vit généralement au large et elle ne représente donc pas de danger pour l'homme. Mais il arrive que les vents poussent cette créature vers les plages, et dans ce cas, elle devient un véritable danger pour les baigneurs. En effet, elles peuvent être mortelles. Claude Serra, ancien ingénieur à la Direction de l'environnement indiquait "c'est un phénomène récurrent, tous les ans aux alentours du mois de juillet, des méduses et les galères portugaises arrivent sur les côtes. C'est un phénomène de bloom normal. En cas de contact, il faut immédiatement aller voir un médecin".
La vessie de mer, ou "galère portugaise" ressemble à une méduse et a des teintes violacées © Commune de Paea
© Commune de Paea La vessie de mer, ou "galère portugaise" ressemble à une méduse et a des teintes violacées


Vomissements, perte de connaissance

Si vous en voyez, il vous est conseillé de ne pas la toucher car elle est venimeuse. Elle peut provoquer de graves symptômes tels que des vomissements, de l'hypertension artérielle ou encore une perte de connaissance, elle peut potentiellement tuer un homme. Même morte, la galère portugaise reste dangereuse.
Les piqûres de galère portugaise dans l'eau, peuvent aussi provoquer un état de choc, et si par malheur elle venait à vous piquer, rapprochez-vous, de votre médecin ou contactez sans attendre le Centre de Secours de Paea. Aussi, il est recommandé de tremper la partie piquée dans de l'eau de mer en massant avec du sable afin de retirer les derniers filaments accrochés à la peau.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play