Saison des pluies : le curage des rivières commence

sécurité tahiti
Rivière en crue dimanche à Paea
Rivière en crue ©Michel Goubin
La saison des pluies commence et réveille des traumatismes chez les sinistrés des inondations de janvier 2017. Le curage des rivières devient la priorité des autorités. Encombrées de déchets, elles menacent les riverains.
Les autorités jouent la prudence. Elles ont déjà lancé une opération de reconnaissance aérienne des rivières de Tahiti et de Moorea, le mois dernier.
La deuxième étape commence ce lundi 10 décembre avec le nettoyage des cours d’eau et il y a de quoi faire. C’est le cas, par exemple, dans la vallée de Titioro. La Fautaua a été nettoyée il y a 8 mois, mais elle est de nouveau encombrée de déchets.
"Sur la Fautaua, il y a 40 tonnes à dégager, explique Christophe Lombard, directeur de cabinet du Haut-commissaire. C'est énorme, mais le travail a déjà commencé. Ca va être mis dans des camionnettes et débarrassé, il n'y aura plus du tout d'embâcle dans la rivière. Nous ferons aussi la Matatia et tous les endroits où il y a des rivières importantes qui risquent de déborder. L'objectif est d'avoir des rivières les plus nettes possibles avant la forte saison des pluies."
Le service de l'Equipement commence par sécuriser les berges fortement endommagées lors des dernières crues.
Faute de dépotoir territorial, tous les déchets ramassés dans les rivières après curage sont entreposés sur un terrain qui jouxte la piscine municipale de Papeete.
curage des rivières
Le terrain qui jouxte la piscine municipale de Papeete sert à entreposer les embâcles. ©S. TEIVA-DARROUZES/POLYNESIE LA 1ère


L'embouchure de la rivière Taunoa est curée depuis le 25 novembre par une entreprise privée. Il est également question ici d'extractions.

En janvier 2017, de nombreuses rivières étaient sorties de leurs lits. Une catastrophe pour des centaines de familles qui avaient dû quitter leurs maisons dans la précipitation.
 
saison des pluies, le curage des rivières a commencé
Les Outre-mer en continu
Accéder au live