Situation difficile pour les garderies

éducation
Les garderies
Les garderies figurent parmi les services autorisés à ouvrir mais avec un personnel réduit. Le peu d’enfants qu’elles accueillent en ce moment leur permet à peine de payer l’électricité, la nourriture et les salaires du mois.

Les garderies sont autorisées à accueillir les enfants. Dans une garderie de Tipaerui, depuis le confinement, le nombre d'enfants a diminué. Seule une dizaine à une vingtaine d'enfants sont présents car leur parents sont issus de profession autorisées à travailler.

C’est très peu par rapport à la centaine d’élèves reçus par l’établissement en temps normal. Le nombre d'employés également a diminué, onze tontons et taties sur seize sont temporairement sans emploi. 

Pour l'instant les garderies ne bénéficient d'aucune aide puisqu'elles sont autorisées à ouvrir mais si le confinement se prolonge, elles espèrent une aide du Pays ou encore une réduction de la TVA et du montant de leur patente.