150 millions pour l’aide au logement des familles modestes

logement tahiti
Alpha et Bambridge convention AISPF
©Présidence de la Polynésie Française
Le ministre du logement, Tearii Alpha, et la présidente de l’association Agence immobilière sociale de Polynésie française (A.I.S.P.F), Antonina Bambridge, poursuivent un partenariat engagé depuis 2009.
Une convention de financement definissant les objectifs et obligations de l’A.I.S.P.F dans le cadre de son activité générale au titre de l’année 2016 vient d’être signée. L’association « Agence immobilière sociale de Polynésie française (AISPF) » a pour objet l’administration et la mobilisation de biens immobiliers locatifs au service du logement des personnes en difficulté, ne pouvant accéder par leurs propres moyens à un logement décent, et propose des initiatives visant à la promotion et à l’insertion par le logement.
Alpha et Bambridge AISPF
©Présidence de la Polynésie Française
Cette association, qui intervient en complément des actions de l’Office Polynésien de l’Habitat (OPH), loue des logements auprès de propriétaires privés et les met à la disposition de familles modestes connues des services sociaux et répondant aux critères d’éligibilité, moyennant une participation financière de leur part. Celle-ci peut correspondre à 1/3 du loyer ou à 1/3 des revenus du ménage. Le complément est pris en charge par l’association.

L’objectif vise à ce que dans un délai maximum de 2 ans, les familles parviennent à atteindre leur autonomie. Ainsi, durant cette période transitoire, l’AISPF oriente les familles, d’une part, vers les dispositifs d’insertion professionnelle proposés par les organismes tels que le SEFI, le CFPA, le GREPFOC afin d’améliorer leurs sources de revenus, et leur permet, d’autre part, à terme d’obtenir une qualification ou une formation professionnelle facilitant leurs recherches d’emploi.

Depuis 2009, le dispositif d’aide au logement proposé par l’AISPF a permis le relogement dans des locaux décents à 70 familles en moyenne par année. Pour l’année 2016, une enveloppe de 150 000 000 Fcfp a été octroyée, soit le double de celle votée pour l’année 2015. La capacité de relogement de l’agence passe ainsi à près de 150 familles.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live