polynésie
info locale

342,4 milliards de F CFP dépensés par l'Etat en 2011 et en 2012

économie tahiti
HC
©D.R.
En 2012 les dépenses de l’Etat en Polynésie française ont augmenté de 3,03% par rapport à 2011, passant de 168,7 milliards en 2011 à 173,8 milliards de F CFP. Elles se répartissent dans trois grands domaines.
 

  • les dépenses liées à l’exercice des compétences de l’Etat :
- 76,0 milliards de F CFP en 2011
- 73,3 milliards de F CFP en 2012
 
  • l’appui de l’exercice des compétences de la Polynésie française :
- 81,9 milliards de F CFP en 2011
- 89,2 milliards de F CFP en 2012
 
  • l’appui de l’exercice des compétences des communes :
- 10,8 milliards de F CFP en 2011
- 11,3 milliards de F CFP en 2012
 
Les dépenses de l’Etat en appui à l’exercice des compétences de la Polynésie française augmentent de 7,4 milliards de F CFP, soit environ + 9% en un an. Elles représentent désormais plus de la moitié des dépenses globales. Les versements effectués au profit des communes ont, quant à eux, augmenté de 4% en 2012, soit d’environ un demi-milliard de F CFP.
 
Lorsque l’on compare les dépenses de l’Etat réalisées pendant les années 2011 et 2012 à celles de l’année 2010, on constate une contraction de celles-ci car 2010 a bénéficié d’un rattrapage du niveau des transferts de l’Etat de 5,9 milliards de F CFP au titre de Dotation globale de développement économique (DGDE).
 
Si les dépenses militaires se sont contractées en 2012 avec une baisse de 3,3 milliards de F CFP, celle-ci est compensée par une augmentation significative des dépenses civiles de l’ordre de 8,6 milliards de F CFP en 2012, par le biais de la dotation d’ajustement exceptionnelle et du concours contractualisé de l’Etat au financement des investissements prioritaires de la Polynésie française.
 
 
Part complémentaire de la défiscalisation
 
A titre d’information, ce sont au total 13 dossiers de défiscalisation qui ont été soumis en 2012 à l’agrément préalable du Ministre du Budget. Ces projets ont représenté un montant global d’investissement d’environ 16,4 milliards de F CFP. Cette même année, une douzaine de projets présentés précédemment ont reçu un accord de principe, soit 15,2 milliards de F CFP d’investissements réalisables principalement dans les secteurs de l’hôtellerie et du transport.

dépenses

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Publicité