A Paris, la gendarme Puai va bientôt servir dans la Garde républicaine

portraits tahiti
A Paris, la gendarme Puai va bientôt servir dans la Garde républicaine
©Gendarmerie
Une Polynésienne rejoint ainsi la prestigieuse Garde républicaine. Après sa formation de sous-officier à l'école de gendarmerie, Puai va intégrer ce corps spécial de la gendarmerie basé à Paris.

La gendarme Puai vient de terminer sa formation de sous-officier à l’école de gendarmerie de Chaumont qu’elle avait intégrée en décembre dernier. La cérémonie de baptême de la 507e promotion a eu lieu il y a quelques jours.

Courageuse, animée d’une volonté et d’un mental à toute épreuve, elle a brillé pendant les 7 mois de scolarité et a ainsi fait honneur à la Polynésie. 

 

A l'issue de sa formation, Puai a choisi de servir à la Garde républicaine et elle sera affectée au 2e régiment d’infanterie à Paris au sein de la 4e compagnie de sécurité et d’honneur. 

Sur le site du ministère de l'Intérieur, on y apprend que "la Garde républicaine constitue un élément essentiel au bon fonctionnement des institutions, en assurant ses missions de sécurité publique et de représentation protocolaire.

Assurer le protocole militaire de l'État : le protocole militaire est fortement ancré dans la tradition nationale et il revient à la Garde républicaine de l'assurer lorsque le Président de la République ou des chefs d'État étrangers y sont associés...

Contribuer à la sécurité publique générale : force polyvalente, la Garde républicaine met quotidiennement ses compétences techniques particulières au service de la sécurité publique générale...

Contribuer au rayonnement international de la France : parce qu'elle incarne un prestige certain, la Garde républicaine constitue un vecteur de rayonnement à la disposition des plus hautes autorités de l'Etat."

En tout cas, Puai peut être fière de son très beau parcours et faaitoito pour sa nouvelle vie parisienne !