L'activité touristique face à la crise de la covid-19

coronavirus arue
hôtel / coronavirus / Arue
©Polynésie la 1ère
Depuis la réouverture en juillet des hôtels et pensions, les mesures sanitaires et les gestes barrières sont de rigueur. Un protocole précis et un suivi journalier sont en place dans ces établissements touristiques. Et, on ne lésine pas sur les moyens pour protéger les employés et les touristes.
Dans cet hôtel d'Arue, les mesures sanitaires et les gestes barrières sont appliqués à la lettre depuis déjà quelques mois. Une situation largement adoptée par les employés et la clientèle de l'établissement. "On a déjà notre masque quand on arrive à l'hôtel, on vérifie bien sûr que les gels sont en place, que le personnel respecte tous les gestes de sécurité (...) Pour la clientèle, globalement, les gens ont pris des habitudes. On sent depuis un ou deux jours surtout que le port du masque est vraiment entré dans les moeurs", explique Audrey Ruiz, responsable de la restauration. 

A ces contraintes, s'ajoutent celles liées à la baisse de la fréquentation touristique. Le manque se fait sentir et la visibilité financière sur les mois à venir reste incertaine. "C'est très difficile de faire des projections sur l'avenir puisqu'on est complétement dépendant de nos marchés émetteurs. Tout dépendra de la circulation du virus dans ces pays-là", analyse Christophe Guardia, directeur de l'hôtel Tahiti Pearl Resort. 

Dans un fare d'hôte, à Papeete, les mesures sanitaires sont également en place. Tout a été réaménagé pour respecter les gestes barrières. "Au niveau des espaces communs, tout est très distant. Le client peut être rassuré. Nous avons aussi investi dans des produits virucides", confie Martine Adams, gérante du fare d'hôtes Tutehau. 
 
©polynesie