publicité

Affaire JPK : annulation des mises en examen pour meurtre des deux ex-GIP

Ce matin, la Chambre de l’instruction a rendu son arrêt sur l’annulation des mises en examen pour meurtre de Tutu Manate et Tino Mara dans l’affaire de la disparition du journaliste Jean-Pascal Couraud.

© Polynésie 1ère
© Polynésie 1ère
  • E.Tang/A.Mesinèle
  • Publié le , mis à jour le
Ces charges sont tombées. Mais les juges ont maintenu les mises en examen pour enlèvement et séquestration. Par ailleurs, les écoutes réalisées chez les deux anciens hommes en rouge ont également été annulées.
Ce dernier point satisfait pleinement maître François Quinquis, l’avocat des mis en examen :

affaire JPK, les deux ex-GIP


Tutu Manate et Tino Mara ne sont donc plus mis en examen pour meurtre en bande organisée. Il manque des éléments légaux pour constituer l’infraction… C'est-à-dire le meurtre de Jean Pascal Couraud. Car le corps de l’ancien journaliste, disparu en 1997, n’a jamais été retrouvé.
Ecoutez James Lau, l’avocat de la famille Couraud :

dans l'affaire JPK, les deux ex-GIP


Des propos recueillis par Axelle Mésinèle ce matin au tribunal.
Par ailleurs, l’ex-patron des GIP, Rere Puputauki, qui demandait l’annulation de ses mises en examen, a été débouté par la Chambre de l’instruction. Il reste mis en examen pour meurtre en bande organisée, enlèvement et séquestration. Il faut noter que Rere Puputauki n’avait pas saisi la Chambre de l’Instruction dans le délai imparti.

Sur le même thème

Tahiti Informations

Alerte infos polynesie tahiti

LES HORAIRES :


CINEMAS DE TAHITI :

 
INFOS PRATIQUES :

 

Les infos video en tahitien 

Utlisez le menu en haut ( à gauche)

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play