Arue : des jeunes se forment à la menuiserie marine et au va'a

va'a arue
pirogue
©Facebook Arue, une ville où il fait bon vivre
Comment faire une pirogue de pêche ? Huit jeunes suivent depuis peu une opération baptisée "Te Taati Aroa no Arue" dont l'objectif est un apprentissage approfondi à la menuiserie marine combiné à un programme d'entraînement au va'a. 
Ce programme s'articule en deux sorties hebdomadaires (les mardis et jeudis) de 8 h à 10 h avec, en perspective deux courses inter-quartiers les 31 octobre et 28 novembre. Le premier point ne s'appuie pas uniquement sur une approche théorique de la menuiserie marine, mais s'accompagne de deux travaux valorisants.
 
pirogue
©Facebook Arue, une ville où il fait bon vivre

Sur une pirogue de pêche, prêtée par le pasteur de Arue, a été créé cette semaine un modèle identique en quatre couches de fibre de verre. Cette formation devrait durer, en tout, trois mois à raison de trois cours matinaux par semaine. Déjà, les stagiaires réparent leur propre va'a et pourraient envisager de s'engager dans la filière menuiserie, pour en faire leur métier.

Cette opération est portée par le service jeunesse, sports et emploi de la ville de Arue, avec le concours très étroit de Tamatoa Perez. "Donnez pas du poisson aux jeunes, apprenez-leur plutôt à pêcher. Et, pour apprendre à pêcher il faut une pirogue, une canne à pêche, des hameçons. D'où cette formation !" explique l'éducateur sportif et directeur de l’école de va'a de Arue. 
 

Interview



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live