Arue : l’organisation des commerçants du marché

agriculture arue
Marché d'Arue
©Polynésie la 1ère

Le marché d’Arue aura bientôt 30 ans. Il a connu des difficultés en 2014 l'obligeant à fermer ses portes pendant 6 mois. Aujourd’hui, seuls 3 vendeurs occupent la place du marché. Une fleuriste, un vendeur de poissons, et Hugo qui propose des fruits et légumes ainsi que du lait de coco.

 

Les mercredi et samedi de chaque semaine, Hugo est sur les goélettes. Il charge seul une centaine de sacs noix de coco. "A Taha'a, c'est leur travail, leur métier (...) Tout est bon là-bas, les clients sont contents", confie l'homme. Au marché d'Arue, justement, Hugo extrait seul le lait de coco. Il a commencé il y a sept ans et ne compte pas s'arrêter aujourd'hui. "J'ai l'intention de rester ici, je suis bien ici, bien pour accueillir les clients". 

Au-delà du coco, Hugo propose aussi large panel de fruits fournis par des agriculteurs de la presqu'île. De quoi ravir la clientèle. Actuellement, ils ne sont que trois vendeurs dans ce marché. La commune d'Arue a l'intention d'aménager une nouvelle structure sur le site militaire du camp d'Arue. Un projet qui n'est pas nouveau... "C'est plus facile pour les clients car la plupart quand ils terminent le travail, ils rentrent chez eux, le marché est de l'autre côté (...) Nous les pêcheurs, on reste ici car c'est plus facile ", explique Edgar Tehahe, 8ème adjoint au maire.