polynésie
info locale

Pollution au large de la pointe Vénus : une enquête est ouverte

pollution arue
Bateau chinois
Voici le bateau en question, qui a été dérouté vers le port de Papeete en attendant la fin de l'enquête. ©Natacha Szilaguy
Est-ce de l'hydrocarbure ou des particules organiques qui ont été déversés par le navire chinois au large de la pointe vénus ? Ce sont les résultats des analyses qui en détermineront la vraie nature. Une enquête a été ouverte, et elle est diligentée par le parquet. 
Après les centaines de sacs de riz échoués sur les plages de Hiva Oa en janvier dernier, et récemment à Rikitea, place à une nappe graisseuse "qui n'est peut-être pas polluée", selon le JRCC. 

Un navire chinois a été arraisonné, dimanche 12 mai, à 4 kilomètres au nord de la pointe vénus.

Ce sont des signalements faits par deux avions commerciaux et relayés par le contrôle aérien de l’aéroport de Tahiti-Faa’a qui ont permis d’identifier le navire présumé fautif. Un bateau de pêche chinois dont le capitaine nie avoir volontairement dégazé. 
 
Dégazage
Une photo prise par une internaute et postée sur les réseaux sociaux démontre la longueur du dégazage effectuée par le navire chinois ©Mereana Leilani Arbelot

La nappe graisseuse a été localisée aujourd'hui à 8 kilomètres de Tahiti, et se dirige au nord de Moorea. 
 

Une enquête en cours 


Ce lundi matin, le Dauphin a survolé la zone pour repérer la nappe. Une vedette de la base navale a également été dépêchée en mer. A son bord, des gendarmes chargés de prélever des échantillons de ce qui flotte encore dans l'eau. Les résultats, qui devraient tomber dans la journée, permettront "d'affirmer ou d'infirmer une éventuelle pollution" a déclaré le directeur du JRCC, Antoine Ferri.  
 

"Il n'y a peut-être rien du tout"

Pollution au large de la pointe Vénus, une enquête est ouverte
Pollution au large de la pointe Vénus, une enquête est ouverte
Publicité