Bienvenue à Loup, le bébé de Maud Fontenoy né à Tahiti

people tahiti
maud fontenoy
©Maud Fontenoy Fondation
Pour la seconde fois, la navigatrice Maud Fontenoy, 37 ans, a décidé de donner naissance à son enfant en Polynésie française.
La belle navigatrice, Maud Fontenoy, vient d'annoncer sur son compte Facebook la naissance de son troisième enfant, un petit garçon prénommé Loup. En juin 2013, cette amoureuse de la Polynésie française avait déjà souhaité mettre au monde sa première fille, à Tahiti, qu'elle a d'ailleurs appelé Hina, du nom de la déesse de la lune.

Déjà radieuse lors de ses premières grossesses, Maud Fontenoy semble, après la naissance de Mahé (6 ans) et d'Hina (1 an), avoir vécue une troisième grossesse encore plus épanouie. D'autant plus qu'à 37 ans, celle qui souhaite que son compagnon reste anonyme avait dû lutter contre un cancer du col de l'utérus par le passé. Après avoir vaincu la maladie, la jeune maman vient d'agrandir sa petite famille et savoure chaque jour, avec le sourire.

Connue pour son investissement dans l'environnement, la navigatrice qui a fondé en 2008 la Maud Fontenoy Foundation ne rate jamais l'occasion de s'engager auprès des causes du fenua. En octobre dernier, Maud Fontenoy accompagne le tout nouveau président de la Polynésie française, Edouard Fritch, pour la visite de la clinique de l’association Te Mana O te Moana pour le balisage et le suivi des tortues marines.

En mai 2013, Maud Fontenoy a quelques mois de la naissance de sa fille Hina, avait également rejoint la Polynésie avec le partenariat de l’association Te mana o te moana pour présenter son film "Paradis Blanc" réalisé conjointement avec David Delrieux. La jeune femme  était également intervenue dans une dizaine d'écoles du fenua afin de sensibiliser les enfants à la préservation de l’eau de la planète.


Maud Fontenoy, une figure incontournable de la navigation


Maud Fontenoy est également connue pour ses exploits de navigatrice. Le 12 janvier 2005, la jeune femme décide de quitter le port de Callao au Pérou  sur son canot Océor long de 7.5 mètres et large de 1.6 mètre pour tenter de rallier Tahiti en suivant l'itinéraire du radeau Kon Tiki de Thor Heverdahl qui avait réalisé cette traversée en 1947. La jeune femme arrivera aux Marquises le 26 mars après 73 jours de mer et 6 900 kilomètres. En réalisant cet exploit, Maud Fontenoy devient ainsi la première femme à traverser l'océan Pacifique à la rame sans assistance.

Un an plus tard, en octobre 2006, la jeune femme réitère l'exploit en traversant à la voile et à contre courant les mers du sud. Un parcours à la voile de 14 500 kilomètres, en solitaire et sans assistance !  Partie de l'île de la Réunion à la barre de L'Oréal Paris, l'ancien monocoque Adrien de Jean Luc Van Den Heede, elle passe par le cap de Bonne-Espérance, le cap Horn puis le cap Leeuwin avec pour objectif de revenir à son point de départ cinq mois plus tard. Après un problème de mât, la navigatrice finit par boucler son périple le 14 mars devant Saint Denis, à La Réunion.