polynésie
info locale

Championnats du monde de va’a : Dans l’intimité de la sélection tahitienne

va'a tahiti
deuxième entraînement
©Maruki Dury ; Polynésie 1ère
A quelques heures du début officiel de la compétition, Polynésie 1ère vous propose une visite guidée du Maroochy Waterfront, l’endroit où sont logés les rameurs et les rameuses élite.

C’est un petit coin de Sunshine Coast où se croisent pêcheurs et promeneurs. Maroochydore est en quelque sorte une petite commune très touristique, prisée des retraités ou encore des fans de sports aquatiques. La sélection tahitienne est logée dans un petit motel situé au bord de l’eau et tenu par un couple australien très disponible.
Maroochy Mati
©Maruki Dury ; Polynésie 1ère
Près d’une quarantaine de chambres accueille la soixantaine d’athlètes ainsi que les membres du staff. Des chambres à deux personnes, pas plus, avec une petite salle de bain et deux lits individuels. Le confort est suffisant selon les rameurs comme nous le confie Brice Punuataahitua, sélectionné chez les seniors.
Brice et Noho
Brice Punuataahitua et Nohoarii Tahiata partagent la même chambre ©Maruki Dury ; Polynésie 1ère

Brice Punuataahitua

Le matin, le petit déjeuner ouvre à 7h30. Mais depuis leur arrivée, les rameurs déjeunent plutôt aux alentours de 9h00, entraînements matinaux obligent. A 6h30, les sportifs sont déjà dans le bus, direction le lac Kawana, à 20 minutes de route, où se déroulera la compétition. Avant chaque repas, une prière de bénédiction est menée, la plupart du temps par Alfred Mata, en tahitien :

Alfred Mata


La terrasse du motel est un lieu de vie où se retrouvent les sélectionnés. Entre les entraînements, le repos est de mise puisqu’il y a très peu de commerces aux alentours. Les tahitiens restent entre tahitiens, parlent des petits points à ajuster pour qu’au moment de la compétition, la cohésion soit optimale. L’après-midi, les petites siestes ne sont pas de trop car avec deux entraînements par jour, les organismes sont éprouvés.
training day 2
©Maruki Dury ; Polynésie 1ère

Quoiqu’il en soit, la sélection tahitienne semble dans les meilleures dispositions pour remporter un maximum de médailles. Rodolphe « Dito » Apuarii, le président de la FTV n’en attend pas moins…

Rodolphe Dito Apuarii

 

Publicité