Concours de l'Education nationale : le SNES Polynésie dénonce des inégalités

éducation tahiti
Concours d'orthographe 2016
©Pixabay
Des horaires adaptés pour les candidats aux concours de l’Education nationale. C’est ce que réclame le syndicat SNES Polynésie.
Au fenua, les épreuves écrites au concours de l’Education nationale comme le CAPES, le CAPET ,ou encore l’agrégation, commencent  en pleine nuit pour se terminer vers 2h ou 3 h du matin. Des horaires calqués sur ceux de la métropole pour semble t-il éviter les fuites.

Selon le SNES estime que cette situation ne respecte aucune égalité des chances, et aucune adaptation au rythme de travail pour les ultramarins. "On préconise une semi mise en loge : commencer dans l'après-midi pour finir dans la soirée", explique Tehea Lussan, enseignante, contactée par notre journaliste Gilles Tautu.

tehea lussan