Concours "voix des Outre-mer" : direction Paris pour la finale

musique tahiti
Finalistes concours voix outre mer
©Polynésie la 1ère
Des artistes lyriques ultramarins sur les scènes d'opéra, c'est toute l'ambition du concours. Lylia Aymain et Laetitia Jullian ont été sélectionnées pour participer à la finale. Elles s'envoleront pour Paris en janvier pour affronter les autres finalistes des territoires ultramarins.

Le rêve de Gaby Cavallo va se réaliser l’année de son décès : celui de voir des voix polynésiennes résonner dans le prestigieux opéra national de Paris. Sur les huit candidats finalistes au concours de chant lyrique des Outres-mer, seuls deux ont été retenus. Lylia Aymain, 12 ans, en fait partie. Elle avait interprêté "O mio Babbino caro" de Giacomo Puccini et "Make you feel my love" de Bob Dylan.

Aujourd’hui, c’est une nouvelle porte qui s’ouvre pour elle. Elle, qui a commencé cette discipline quatre jours avant le concours. "Au début, pour moi, le lyrique je pensais qu'à la Reine de la nuit ou La flûte enchantée. Maintenant, j'en connais plus, et c'est vraiment top. Donc essayez, écoutez d'abord, et après vous allez aimer, vous allez voir !", confie la jeune fille.

Comme Lylia, Laetitia Julliane est la deuxième Lauréate dans la catégorie Séniors. C’est une fierté pour elle de représenter la Polynésie à Paris. "Je dois chanter deux heures d'opéra (...) Rien qu'un air, c'est du boulot : là je viens juste de finir d'apprendre les paroles, après il y a la mélodie et maintenant il y a toute l'interprétation", explique la candidate. 

Elles ont quatre mois pour se préparer. Beaucoup de travail avant de partir car le chant lyrique exige un travail quotidien. "L'idée de voir des Maohi, des Polynésiens, à l'opéra de Paris dans le grand auditorium, c'est cool !", précise Peterson Cowan, professeur de chants au CAPF. Elles devront présenter deux chants lors du concours national. Rendez-vous en janvier à l’opéra de Paris.

 

©polynesie