polynésie
info locale

Corona J-Bay Open Pro : direction le 4ème tour pour Michel Bourez

surf tahiti
Bourez / JBay
©WSL
Mardi 18 juillet, lors du Corona J-Bay Open Pro, en Afrique du Sud, Michel Bourez a remporté sa série du troisième round. Le Tahitien a battu le Brésilien Italo Fereira avec la note de 16,73 points. Au quatrième round, il aura l'opportunité de se qualifier directement pour les quarts de finale.
Vainqueur de sa série au round 1, Michel Bourez s'est imposé face au Brésilien, Italo Freira, lors du troisième round du Corona J-Bay Open Pro, sixième étape du WCT (World Championship Tour), qui a commencé le samedi 15 juillet. Malgré une chute sur sa pemière vague, le Tahitien a réalisé le score excellent de 16,73 points contre 16,07 pour son adversaire.

Un exploit facilité par des conditions de surf parfaites. Les compétiteurs ont, en effet, pu s'exprimer sur des vagues de près de trois mètres accompagnées d'un fort vent offshore (de face). De belles vagues qui ont permis au Spartan de s'octroyer les deux meilleures notes de la série : un 8, 50 et un 8, 23 sur 10.

Résultat du troisième tour

La victoire de Michel Bourez lui permet de se qualifier pour le quatrième round, mais rien n'est encore joué... Le Tahitien sera opposé à l'Américain Conner Coffin et aussi, et surtout, à l'Australien Matt Wilkinson, actuel numéro un mondial et vainqueur de l'Outerknown Fiji Pro, cinquième étape du circuit mondial. Pour rappel, lors de cette compétition, l'Australien avait battu de justesse Michel Bourez en demi-finale. Le Spartan devra donc se méfier.

Un 20/20 pour Jordy Smith


Déjà belles, les conditions de surf devraient encore s'améliorer pour les phases finales de la compétition. Au grand dam de Kelly Slater qui, suite à une blessure au pied lors d'une session de free surf à J-Bay, ne pourra pas poursuivre la compétition ni défendre son titre à la Billabong Pro Tahiti, prévue du 11 au 22 août.


Aux conditions quasi idéales, des scores qui décollent... Le Sud-Africain Jordy Smith a explosé les records. Le local du spot a réalisé un "perfect combo", c'est-à-dire qu'il a cumulé deux vagues à 10/10 lors du même heat. Il obtient au final un score parfait de 20 points sur 20, ne laissant aucune chance à son adversaire, l'Italien Leonardo Fioravanti. C'est le premier total parfait de sa carrière et seulement le dixième de toute l'histoire de la World Surf League.
 


 

Publicité