Couvre-feu : les restaurateurs ne sont pas à la fête

coronavirus tahiti
Couvre-feu : les restaurateurs ne sont pas à la fête
Couvre-feu : les restaurateurs ne sont pas à la fête ©Polynesie La1ere
Le maintien du couvre-feu jusqu’au 15 janvier ne réjouit pas les professionnels du secteur.
 
L’annonce vendredi matin par le Haut-commissaire et le président du pays de la prolongation des restrictions de sorties nocturnes liées à la crise sanitaire jusqu’au 15 janvier au moins dépite les restaurateurs et les tenanciers de bars et de discothèques. Ils espéraient un assouplissement des règles pour Noël et la St Valentin, deux soirées généralement très significatives en termes de chiffre d’affaire. Les représentants de l’Etat et du pays ont indiqué que le 24 décembre et le 31 janvier le début du couvre-feu serait repoussé de 21h à 22h, maigre consolation davantage destinée à favoriser les rassemblements privés en petits comités que les sorties à caractère festives.