Covid : entre vaccination et manifestation

coronavirus tahiti
vaccin covid
©Polynésie la 1ère

La campagne de vaccination contre la Covid19 a démarré, ce lundi 18 janvier. 66 matahiapo ont répondu présents au kiosque santé de Paofai. En marge, une quinzaine de membres du collectif opposé au vaccin Pfizer se sont retrouvés au kiosque. Reportage. 

La campagne de vaccination contre la Covid19 a démarré, ce lundi. Une campagne qui intéressera, dans un premier temps, les personnes âgées de plus de 75 ans et le personnel médical. Trois centres ont été dédiés pour cette opération : le kiosque santé à Paofai, les hôpitaux périphériques de Taravao et de Afareaitu. Le personnel médical de Raiatea et de Nuku Hiva peut également se faire vacciner. Le public peut également se rendre dans les dispensaires.

Comment se déroule cette première journée de vaccination ? Les matahiapo de plus de 75 ans sont accueillis, dans un premier temps, par des agents. Là, ils s’inscrivent et repartent. Les professionnels de santé les recontacteront par la suite. Pour les matahiapo qui se sont déjà inscrits, ils sont placés en face du container où se font les vaccinations. 

Pourquoi est-il important de s’inscrire en amont ? Car c'est une question de conservation de ce vaccin. Les autorités l’avaient déjà souligné. Ces vaccins sont placés dans des frigos de moins de 75 degrés. Dès qu’ils sont sortis, ils ont une durée de vie limitée. D’où l’importance pour les taote de préparer les doses qu’il faut pour tel ou tel jour.

Ce matin, les matahiapo de plus de 75 ans ont répondu présent. Beaucoup étaient venus pour se renseigner et s’inscrire, tandis que d’autres ont préféré faire machine arrière. C’était le cas notamment de Henri Kelly, 76 ans, un matahiapo de Rurutu.

Interview

 

Pour ce premier jour de vaccination, 66 matahiapo sont inscrits au kiosque santé de Paofai. Ils se feront vaccinés deux fois à trois semaines d’intervalle. On rappelle que le vaccin est gratuit et qu’il n’est pas obligatoire.

En marge de cette vaccination, ce lundi matin, une quinzaine de membres du collectif opposé au vaccin Pfizer se sont  retrouvés devant le kiosque santé de Paofai. Ils étaient là, non pas, selon eux, pour interdire les matahiapo de  se faire vacciner, mais pour leur faire comprendre l’importance à patienter encore un peu, comme l’explique René Ruiz, membre de ce collectif.

Interview