Des nouveautés pour l’équipage tahitien sur le Tour de France à la voile

voile tahiti
Trésors de Tahiti
©Trésors de Tahiti
Après neuf années d’absence, Tahiti revient sur le Tour de France à la voile avec l’équipage de Teva Plichart, Manutea Mahai, Pierre Pennec et Dimitri Deruelle. Tous les quatre porteront les couleurs de Trésors de Tahiti sur cette mythique épreuve nautique.
Depuis la dernière participation polynésienne, le rendez-vous estival des passionnés de voile a fortement évolué. Après être passée sur multicoques, l’année dernière avec l’arrivée du Diam24 comme bateau officiel et avoir supprimé les étapes de ralliement au profit de raids, la modernisation du Tour de France à la voile se poursuit sur cette 39e édition.
 
Au programme, le Tour de France à la voile 2.0 fera escale à Dunkerque (8-9-10 juillet), Dieppe (11-12 juillet), Roscoff (14-15 juillet), Baden (16-17 juillet), Roses (20-21 juillet), Gruissan (22-23 juillet), Marseille (24-25 juillet), Hyères (27-28 juillet) et Nice (29-30-31 juillet).
A chaque acte, deux journées de régate attendent les navigateurs. Le premier jour ne change pas de la dernière édition. Un raid côtier est organisé au plus près du littoral, avec un départ en fin de matinée pour une arrivée prévue vers 15h30 et 16h30 afin d’assurer le spectacle pour le grand public. 
 

La Super-Finale comme seule juge

 
En revanche, le deuxième jour sera beaucoup plus décisif que la dernière édition. Sur l'épreuve en stade nautique, les équipages s’affronteront en deux temps sur de petits parcours - dits "banane". Une première phase de qualification classera les équipages de la 1ere à la dernière place, puis les six meilleures équipes resteront sur l’eau pour disputer la super finale du jour.
Le vainqueur de celle-ci remportera la journée et le maximum de points. Car rappelons-le, le Tour de France à la voile est une épreuve numérique dont le vainqueur sera l’équipage ayant obtenu le maximum de points.
 
Questions règlement et récompenses, là aussi des nouveautés font leur entrée. L’ensemble des départs des stades nautiques se déroulera sous pavillon noir, soit tout bateau qui anticipera le coup de canon du départ sera directement disqualifié. Tout faux départ sera désormais éliminatoire !

Emmanuel Versace, team manager de Trésors de Tahiti se dit satisfait de ces nouvelles réglementations  : "C'est une très bonne chose que l'organisateur ASO ait pris le parti de faire évoluer les règles de course en concertation avec les teams. Ce nouveau format en Stade Nautique donnera beaucoup plus de lisibilité au public et plus d'enjeux sportifs. C'est clair que notre objectif sera de se qualifier pour toutes les Super-Finales du Tour. Tous les équipages auront alors une seule chance de l'emporter. A nous de se donner les moyens pour la saisir."
 

Un Prix Finagaz de la Combativité


En parallèle des classements généraux, amateurs et jeunes, les organisateurs remettront à chaque acte le prix Finagaz de la combativité. Ce prix sera attribué à l'équipe ayant réalisé une performance sportive remarquable selon les critères d’un jury composé de trois acteurs du monde de la voile, présidé par le grand navigateur Michel Desjoyeaux. Cette récompense mettra à l’honneur les valeurs de ce sport et offrira à l’équipage gagnant une reconnaissance des efforts fournis.
 
Enfin, à l’instar du Tour de France cycliste, de nombreuses animations seront proposées au grand-public. En plus de la grande scène et de la caravane promotionnelle, un paddock technique sera ouvert au public pour admirer les coulisses de l’épreuve (montage et démontage des trimarans, préparation et réparation, mises à l’eau/mises à terre…).

Dans chaque ville étape, une zone spectateur sera installée au plus près des régates, ainsi le public pourra suivre l’intégralité des courses grâce aux commentaires de journalistes et de consultants. Sur place, le live de la course sera retransmis avec des images fortes en provenance des bateaux, lesquels seront tous équipés de caméras embarquées.
 
Impatient d’y être, l’équipage de Trésors de Tahiti, qui a terminé 3e sur 19 bateaux au grand prix de l'Atlantique en avril dernier, vous promet d’ores et déjà trois semaines de pures compétitions nautiques le long des côtes françaises. Rendez-vous le 8 juillet pour les premières épreuves.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live