Deuxième tour de rattrapage pour le Spartan à Hawaii

surf tahiti
Michel Bourez Pipeline
La première journée du Billabong Pipe Masters s'est déroulée aujourd'hui au north shore de Oahu, à Hawaii. Michel Bourez n'a pas réussi à se qualifier directement pour le troisième tour.
Trois jours après le début de la "waiting period", le Billabong Pipe Masters a finalement démarré lundi 11 décembre sur la fameuse plage du "north shore" à Hawaii.

C'est le dernier rendez-vous de la saison. A l'issue de cette compétition, on connaîtra le nom du champion du monde 2017.

Michel Bourez, vainqueur de l'étape l'année dernière, surfait sa neuvième série du premier tour contre le Brésilien Felipe Toledo et le Hawaiien Ezekiel Lau. Le Tahitien n'a malheureusement pas pu terminer premier. Il surfera donc au deuxième tour demain.  

Michel Bourez a terminé troisième de sa série
Manque de chance, les conditions se sont dégradées au moment du passage du Tahitien, rendant les tubes bien plus techniques. Dans la première partie de la série, c'est le Hawaiien Ezekiel Lau qui a pris le plus de vagues. Michel Bourez de son coté, s'est calé dans deux tubes sans succès : en droite et en gauche.  Il termine la série sur le score total de 2 points, contre 10, 50 points pour Ezekiel Lau, premier de la série. 

L'année dernière, Michel avait remporté le Pipe Masters pour la première fois de sa carrière. Il avait éliminé John John Florence (alors déjà champion du monde) en quarts de finale et s'était imposé face à Kanoa Igarashi en finale. Cette victoire lui avait permis de terminer la saison à la 6ème place au classement général.



John John ou Medina ?


Pour le titre de champion du monde, tout va se jouer entre John John Florence et Gabriel Medina. Les deux surfeurs ont moins de 3 000 points d'écarts. John John est premier avec 53 350 points et Gabriel cumule 50 250 points.

Le premier a remporté le "Drug Aware Margaret River Pro" et le second le "Quicksilver Pro France" et le "Meo Rip Curl Pro". Les deux surfeurs sont très à l'aise à Hawaii. Gabriel Medina a déjà remporté l'épreuve, il s'est hissé en finale en 2014 face à Julian Wilson (l'année où il est d'ailleurs devenu champion du monde), et en 2015 face à Adriano De Souza.


John John Florence, de son coté, surf à son "home spot". Il habite à Pipeline et y surfe quasiment tous les jours. Il n'a jamais remporté cette étape, mais n'oublions pas que c'est le champion du monde en titre !


Le prochain "call" sera donné demain, mardi 12 décembre à 7h30, ensuite on saura si la compétition reprendra ou si on attendra le lendemain.