polynésie
info locale

Les eaux polynésiennes deviennent une « aire marine gérée »

environnement tahiti
lagon de Polynésie
©D.R
Avec cinq millions de kilomètres carrés d'espace maritime, la Polynésie détient la moitié des eaux sous juridiction française. A Hawaii, Edouard Fritch vient d’annoncer, sur l’ensemble de la zone, la création d'une « aire marine gérée », différente d’une aire marine protégée.
Il existe différentes sortes de zones marines protégées. Une graduation qui va de la zone protégée intégralement jusqu’à l’autre extrême qui laisse une place à à la pêche. En fait l’annonce d’Edouard Fritch  constitue surtout un affichage symbolique destinée à l’image extérieure de la Polynésie, au sein des grandes nations océaniques. Le pays est en effet déjà partiellement sanctuarisé. La pêche semi-industrielle polynésienne prélève seulement 6000 tonnes de poissons par an.

Mais dans d’autres îles du pacifique,des grosses flottes de Thoniers Senneurs fragilisent la ressource, par des prélèvements industriels. L’ affichage polynésien annoncé à hawaï pourrait séduire une partie de la clientèle étrangère, de plus en plus sensible à une certaine éthique environnementale.

En attendant et paradoxalement, les zones de protection annoncées aux  Marquises et envisagées aux  Australes marquent le pas. Le terme générique d’ « aires maritimes gérées » permet ainsi au gouvernement de naviguer à vue.
Claude Serra ingénieur au Ministère de l'environnement, revient sur les différences entre « aire maritime protégée » et « aire maritime gérée » :

©Polynésie 1ère

Les eaux polynésiennes deviennent aires marines gérées