Edouard Fritch bien vu par Paris

politique tahiti
Edouard Fritch bien vu par Paris
©Polynésie 1ère
Edouard Fritch, à l’Elysée, en train de s’entretenir avec François Hollande… La scène a eu lieu vendredi à Paris. Elle n’avait rien d’habituelle. Mais n'était pas inédite. Par le passé, Gaston Tong Sang avait déjà été reçu par Chirac en 2007 puis par Sarkozy en 2008.
En plus de  François Hollande, Edouard Fritch a aussi vu le premier ministre Manuel Valls et fait la tournée des ministères du gouvernement central.
Les dossiers polynésiens avancent…Visiblement, les intérêts de Paris et de Papeete sont à nouveau convergents.

Pour Alexandre Le Quéré, il y a plusieurs raisons à cela. D'abord Edouard Fritch connaît bien les rouages politiques à Paris. Même si aucun accord n'a été passé avec le PS, allié traditionnel du Tavini en Polynésie, les parlementaires polynésiens à Paris inscrits à l'UDI ne veulent pas gêner le gouvernement central. Un gouvernement sensible au fait qu'aujourd'hui, la Polynésie fait figure dans le Pacifique de collectivité qui renoue avec la stabilité. Contrairement à la Nouvelle-Calédonie, où le processus d'auto-détermination entraîne la division des factions politiques. Enfin, Edouard Fritch n'est pas Gaston Flosse, plusieurs fois mêlé à des affaires judiciaires.

Edouard Fritch bien vu par Paris

 

Edouard Fritch bien vu par Paris
©Polynésie 1ère