Election de la présidence du CESEC : Patrick Galenon aura face à lui 2 candidats "libres"

cesec tahiti
Le CESC change de nom et devient CESEC
©CESEC de la Polynésie française
Quel sera le 29 ème président ou la 29ème présidente du CESEC, le conseil économique, social, environnemental et culturel ? Réponse ce vendredi 18 septembre. Les 48 représentants de la sociéte civile vont élire celui ou celle qui succédera à Kelly Asin-Moux, issu du collége des entrepreneurs. 
L'histoire se répète dans les coulisses du Cesec. Le collége des salariés part une nouvelle fois divisé pour cette élection. Patrick Galenon a remporté la primaire organisée lundi 14 septembre en son sein. Mais sa candidature ne fait pas l'unanimité, il n'a recueilli que 7 voix sur 12. Résultat : le secrétaire général de la CSTP/FO et président du conseil d'administration de la CPS, ne sera pas le seul à briguer la présidence de l'institution. Il avait déjà occupé le fauteuil de 2005 à 2007 avant de siéger au Cese national entre 2010 et 2015.

Patrick Galenon aura face à lui 2 candidats "libres". Eugéne Sommers pour la CSIP, le trésorier de la confédération est, entre autres fonctions, secrétaire du comité de gestion du régime de solidarite. Il siége au fonds paritaire de gestion. Les deux hommes s'accusent d'être des "cumulards". Autre candidat "libre": une femme, ex-première vice-présidente de l'institution, Diana Yieng Kow, pour le STIP/AEP. Elle est également à la tête de l'Unsa Fenua. Elle pourrait bien faire consensus auprès des trois autres colléges.
 

Des constats


Au-delà des candidats, quelques constats... La parité n'est jusqu'alors pas le fort de la quatrième institution du Pays. Depuis sa création, 27 hommes ont accédé à sa Présidence contre une seule femme : Raymonde Raoulx. Enfin, pour cette nouvelle mandature, le CESEC aura du pain sur la planche. 

Il aura à donner son avis, en toute indépendance envers la puissance publique, sur les futurs textes législatifs liés au plan de relance 2020-2025 du gouvernement Fritch.  En ce temps de crise, il aura aussi à prolonger la réflexion engagée pour son 40ème anniversaire, sur le thème toujours d'actualité "Quelle Polynésie pour 2050"?
 

Election à bulletin secret 


L'élection se déroulera vendredi. Les 48 représentants de la sociéte civile vont élire celui ou celle qui succédera à Kelly Asin-Moux, issu du collége des entrepreneurs. Cette fois ce sera au tour du collége des salariés de prendre la tête pour 2 ans, de la 4ème institution du Pays. Suivront les colléges du développement et de la vie collective. 

L'élection se fera à bulletin secret à la majorité absolue des 48 membres aux deux premiers tours et à la majorité relative au troisième tour si nécéssaire, en présence des autorités du Pays et de l'Etat et des parlementaires.

  
Les Outre-mer en continu
Accéder au live