polynésie
info locale

En 2015, Solar Impulse 2 va tenter un tour du monde

sciences tahiti
En 2015, Solar Impulse 2 va tenter un tour du monde
©solarimpulse.com
Entre chaque étape, il devra pouvoir voler plus de 120 heures d'affilée, soit cinq jours et autant de nuits. Jusqu'à présent, il est déjà monté à plus de 9200 m, pendant plus de 26 heures. L'an prochain entre mars et août, son voyage fera 35 000 km, soit un temps de vol total de 500 heures.
Avec ses 72 mètres d'envergure, il est aussi large qu'un Airbus 380, mais pèse 150 fois moins. L'avion expérimental Solar Impulse 2, propulsé par l'énergie solaire, a été présenté mercredi 9 avril devant plus de 500 personnes réunies à l'aéroport de Payerne, en Suisse. Son but, en 2015 : tenter le tour du monde.
Ses pilotes, André Borschberg, un ancien pilote militaire, et Bertrand Piccard, le petit-fils de l'aventurier Auguste Piccard, ont déjà accumulé une solide expérience avec le premier prototype. Ils ont volé à travers l'Europe, puis jusqu'au Maroc avant de traverser les Etats-Unis en 2013.
En 2010, l'avion solaire avait effectué un vol sans escale de 26 heures, montrant ainsi sa capacité à accumuler suffisamment d'électricité durant le jour pour continuer à voler de nuit.

Une dizaine d'escales

L'année 2012 a été symbolisée par la décoration de Bertrand Piccard et André Borschberg par le roi Mohammed VI, après le premier vol intercontinental à l’énergie solaire: plus de 6000 km aller-retour de la Suisse au Maroc sans utiliser une goutte de carburant.
Durant l'été 2013, Solar Impulse a achevé sa traversée historique des Etats-Unis d’ouest en est en l’espace de deux mois. Suivant les traces de pionniers tels que les frères Wright ou Charles Lindbergh, Bertrand Piccard et André Borschberg ont entrepris leur périple de la côte Pacifique à la côte Atlantique dans le but de diffuser un message. En reliant par les airs San Francisco à New York par la seule énergie du soleil, les deux pilotes entendaient démontrer ce qu’il est possible de réaliser grâce à l’esprit d’innovation et aux clean techs.
L'an prochain, l'avion partira de la région du Golfe en mars  pour profiter des conditions climatiques favorables en direction de l'est, vers la mer d'Arabie, l'Inde, la Birmanie, la Chine, l'océan Pacifique (pourquoi pas la Polynésie), les Etats-Unis, l'Atlantique, l'Europe du Sud, l'Afrique du Nord pour revenir à son point de départ. Une dizaine d'escales sont prévues.

http://www.solarimpulse.com/fr/#.U0c_saI5rlc

##fr3r_https_disabled##

 

Publicité