polynésie
info locale

Un enseignant de l’université placé en détention provisoire

justice Tahiti
justice
©DR
Mis en examen jeudi 19 avril pour des abus sexuels sur mineures de plus et moins de 15 ans, un maître de conférences de l’UPF a été placé en détention provisoire, ce mardi 24 avril.
Le mis en examen a demandé à être placé sous surveillance électronique, mais le juge des libertés et de la détention (JLD) a rejeté sa demande. Le maître de conférences de l’université de la Polynésie française (UPF) a été placé en détention provisoire, ce mardi 24 avril, révèle Tahiti Infos.

L’enseignant est accusé d’avoir commis ou tenté de commettre des atteintes sexuelles et des agressions sexuelles sur des jeunes filles mineures de plus et moins de 15 ans. Il les aurait aussi incitées à boire de l’alcool et à consommer de la drogue. L’homme est également poursuivi pour recours habituel à la prostitution de mineures.

D’après le journal gratuit, face au juge, le maître de conférences a indiqué qu’il pensait que les jeunes femmes étaient plus âgées et il affirmé qu’il « réprouvait la prostitution ».

L’enquête se poursuit. En attendant, le JLD a donc décidé de placer l’enseignant en détention provisoire pour pouvoir travailler en « toute sérénité » et parce que, selon lui, le mis en examen a tendance à « banaliser » les faits.

Publicité