polynésie
info locale

Entre François Hollande et Oscar Temaru, c'est l'amitié qui règne

visite présidentielle - françois hollande à tahiti tahiti
Hollande à Faa'a
Le président Hollande reçu par le maire de Faa'a. Les deux hommes se connaissent de longue date. ©Polynésie 1ère/H.Yieng Kow
Oscar Temaru, maire indépendantiste de la commune de Faa’a, vient de recevoir François Hollande. Les deux hommes se connaissent. Entre eux, il n'a pas été question ni d'indépendance ni d'élection présidentielle, mais surtout d'amitié. 



©Polynésie 1ère

Oscar Temaru, a obtenu de pouvoir s’entretenir avec le président de la République. Le tavana (maire) de Faa’a depuis plus de 30 ans est parvenu à faire venir François Hollande dans son fief alors que cette rencontre programmée quelques jours seulement avant la venue du chef de l’Etat aurait dû se tenir à l’aéroport. La rencontre a eu lieu à la mairie de Faa’a. Les deux hommes ont pu discuter durant au moins une demi-heure en tête-à-tête.
Selon les propos d'Oscar Temaru, ils ont surtout parlé d'"amitié, que d'amitié". A ce titre, le président Hollande l'a invité à venir à Paris. Ces deux leaders politiques se connaissent de longue date, le parti de Temaru ayant signé par le passé une convention avec le Parti socialiste de partenariat et de soutien lors d'élections nationales.

Pouvanaa et nucléaire


Hollande Faa'a
Oscar Temaru assailli par les journalistes. ©Polynésie 1ère/H.Yieng Kow

Le maire de Faa'a a aussi déclaré qu'ils avaient discuté de projets de développement aux Marquises et aux Tuamotu, notamment d'un aéroport sur la Terre des hommes pour relier Hawaii plus facilement.
Oscar Temaru ne pouvait ne pas parler du nucléaire. Il a ainsi remis au chef de l'Etat une lettre de l'association 193 et de l'association Moruroa e tatou. 
Si le maire de Faa'a a évoqué avec François Hollande de sa visite sur la tombe de Pouvanaa, par contre selon Temaru il n'a pas été question de réinscription de la Polynésie sur la liste de l'ONU des pays à décoloniser, d'indépendance, de l'aéroport de Tahiti-Faa'a, et encore moins d'élection présidentielle.

C’est la première fois que la ville indépendantiste de Faaa recevait un président de la République. Pour l’occasion, la mairie de Faa’a qui a fêté ses 50 ans en 2015, s’était refait une beauté.

©Polynésie 1ère

 

©Polynésie 1ère


 

Hollande Faa'a
Devant la salle des mariages où Oscar Temaru s'est prêt à unir le chef de l'Etat ! ©Polynésie 1ère/H.Yieng Kow



 

Publicité